Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence

Accueil > Savoir > Publications > Les publications de la Conservation des Antiquités et Objets d'Art > Ex-voto, du XVIIe au XXe siècle

Savoir

Ex-voto, du XVIIe au XXe siècle

Ex-voto

Exposition à la cathédrale Saint-Jérôme à Digne, 2012

 

Apparus en Provence à la fin du xvie siècle sous la forme de peinture, les ex-voto connaissent un essor
jusqu’au xixe siècle tout en se popularisant. Don fait à la suite d’une promesse ou d’un voeu, l’ex-voto possède une valeur propitiatoire, le donateur cherchant à s’attirer la clémence divine. Parfois, il est simplement commémoratif – rappel d’un événement important tel un pèlerinage – ou don de dévotion.

Une foi populaire

Placé au plus près de la divinité, dans un lieu saint, l’ex-voto est la manifestation d’une foi populaire.
Il témoigne de la relation directe d’un individu, d’une famille ou d’un groupe qui, vivant souvent un drame, s’adressent à la puissance surnaturelle sans l’intermédiaire du clergé.

Une image d'un monde ancien

L’ex-voto peint représente, dans sa partie inférieure, le donateur – de manière analogique ou symbolique – et l’événement, et, dans sa partie supérieure, la Vierge ou les saints protecteurs, souvent locaux, tels saint Pancrace à Manosque et saint Maxime à Riez. Au fil du temps, la partie supérieure tendant à rétrécir, les ex-voto proposent non seulement une diversité d’événements mais aussi une image, certes déformée, de la vie des sociétés anciennes.


Catalogue d’exposition (CAOA, Digne, cathédrale Saint-Jérôme)

Juillet 2012, 32 p.

ISBN : 978-2-86004-009-9

 

Téléchargement


Espace personnel
Espace personnel Nous contacter Plan du site Crédits